Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-05-05T10:10:02+02:00

ADIEU MA CHARIOTE

Publié par Emma Ponthier
ADIEU MA CHARIOTE




Mis à part les quelques rayures et portes enfoncées et arrière train tenant vaguement par le biais d’une ficelle magiquement enfoncée à travers la carrosserie, bref, en dépit d’une carrosserie ayant subie les rencontres avec les murs de divers parkings et autres conducteurs sauvages, tout laisse à penser que l’intérieur n’est qu’harmonie et synonyme de confort, modernité….technologie avancée…Bref, ma voiture naquit en 2002, à Cagnes sur mer, petite ville azuréenne. Cette année- là, j’arborais fièrement les routes de Vence à bord de mon véhicule, élu voiture de l’année. J’ignorais alors que sa déchéance allait venir si vite. Tout commença par un homme sortant d’un parking à Marineland qui m’enfonça la portière car je cite : « Je suis fatigué, je n’avais pas vu ». La portière fut réparée mais la serrure s’est déboitée pendant des années. Par la suite, un gentil camion aimant la promiscuité, décida de taquiner mon rétro et l’envoya gicler en mille morceaux. J’attends toujours qu’il s’arrête….Le rétro fut remplacé, mais ensuite, impossible de faire fonctionner la commande automatique de rétros de l’intérieur. Mon ami trouva un subterfuge à ce côté rebelle de rétros, s’orientant de façon à ce que je ne vois que la route ou l’herbe sur les côtés. Il décida de coincer une fourchette de dinette d’enfant jaune fluo pour celui de gauche et une cuillère de dinette bleue pour celui de droite.
Impeccable ! Je pouvais enfin voir les autres voitures sur la route. Je n’étais plus seule ! Quel bonheur !
Un jour, lors d’une révision, l’apprenti qui s’était occupé de la vidange me dit qu’il avait lavé la voiture, tout content de me rendre un engin propre, comme neuf. Mais cela sans compter que le lavage automatique avait fait glisser les couverts derrière les rétros, et donc, mon ingénieux système était détruit à jamais. Adieu vue imprenable sur les autres automobilistes, adieu sécurité….Non, je n’allais pas me laisser abattre, j’avais d’autres couverts en stock, il suffisait de reprendre le processus, en faisant attention à ce qu’ils ne glissent pas derrière une fois de plus.
Une nouvelle aventure m’attendait avec ma titine. Elle avait décidé de mettre le clignotant à gauche chaque fois que je voulais tourner à droite. C’est quoi cette voiture socialiste ! Non, je veux aller à droite, tic tac tic tac….pof, elle me remet le clignotant à gauche. Ce défaut n’a jamais pu être réparé. Il fallait être astucieux pour trouver des itinéraires qui ne tournent qu’à gauche ou passer pour une folle qui ne sait pas où elle va. J’ai opté pour la folie. Je vis avec ce petit inconvénient depuis quelques années.
Je vous épargnerai les pneus crevés et les multiples batteries qui ont rendu l’âme, là n’est pas mon propos.
Ensuite, vint la fin des sièges arrières. Les enfants (pas les miens, ils sont bien élevés) ayant décidé de jouer à se coincer les pieds dans les pochettes des sièges arrières (désolée, je ne sais pas comment ça s’appelle), ces derniers ont fini par rendre l’âme. Déchiré d’un côté seulement, impossible à remettre, tout se cassait la figure à chaque fois. Je pris une décision grave, un beau jour, et j’arrachai les deux arrières, laissant un trou béant de chaque côté…au moins ça ne m’embête plus, ça ne tombe plus sur personne, mais c’est certes, très moche. Au moins, c’est assorti au reste.
La clé a décidé elle aussi de rendre l’âme. Impossible d’ouvrir la porte à distance, même en changeant la pile. Mon ami, toujours plein de ressources, décida d’opérer « à chaud ». Il lui fit une petite incision et là, miracle de la chirurgie automobilesque , la télécommande revint à la vie. Alléluia !
L’année dernière, lors d’un contrôle technique, le diagnostic est tombé. La boite de vitesse souffre d’incontinence et se déverse à loisir sur ma place de parking et pour ça, je peux lui faire confiance (marque connue de protection …). Chaque matin, la belle se soulage laissant une somptueuse flaque à même le sol….
Tant pis ma titine, nous soulagerons tes maux. Depuis un mois, l’embout du levier de vitesse a décidé de ne plus quitter ma main…il me voue une passion sans limites. Il faut rapidement le ré-emboiter afin de passer la vitesse le plus vite possible. Chaque trajet et devenu un défi, un challenge, c’est kho lanta et Pékin Express réunis….
Mon dieu, j’allais oublier un détail à propos de la boite de vitesse. Jamais la marche arrière ne passe du premier coup…il faut passer en première à maintes reprises. J’ai appris à ne pas me garer en arrière pour économiser du temps quand je suis pressée le matin : Futé, hein ?!
Au moins, je peux écouter de la musique dans ma titine, quoi que, les cd ont décidé de céder eux aussi et le lecteur de décéder (mortel le jeu de mot). Par moment, le cd se met à danser, en rythme avec le chanteur, on vibre tous en même temps dans la voiture.
Aujourd’hui, un nouveau malheur est arrivé à titine. Ma délicate fille (Ne voyez aucune ironie dans le mot délicate, ça n’est pas mon genre…)
a posé son sac sur la plage arrière de la voiture, évitant ainsi le capharnaüm me faisant office de coffre et littéralement explosé les deux ficelles et les attaches qui relient le coffre à la plage arrière….
A quel moment vais-je me retrouver comme Bourvil dans le Corniaud. Là, certes, elle marche déjà beaucoup moins bien…
Vous comprendrez aisément que j’ai décidé d’accompagner Titine jusqu’au bout, dans ses souffrances les plus douloureuses. Dans 2 mois, elle passera vers l’au-delà et je suis sûre qu’elle donnera du fil à retordre à St Peugeot mais là, c’est un domaine que je n’envisage pas de visiter de sitôt….

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog