Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bibliothèque mystérieuse

Publié le par Emma Ponthier

La bibliothèque mystérieuse

Delphine adorait les livres, en dévorait un par après midi pendant les vacances et un par semaine pendant le reste de l’année. Elle attendait avec impatience chaque jeudi après midi et tout particulièrement le moment où elle se rendait à la bibliothèque municipale avec sa maman pour lire les aventures de Sylvain et Sylvette. Elle en prenait à chaque fois quatre ou cinq et s’empressait dans lire la moitié avant même de rentrer à la maison. Sa mère lui achetait des Agi et de Alice détective quand elle faisait son marché. Dès qu’elle rentrait de course, Delphine se précipitait sur le panier de commissions. Au milieu des légumes destinés à la traditionnelle soupe du soir se trouvait le trésor des trésors, un livre. Delphine les dévorait (les livres, pas les légumes !) en une heure à chaque fois et demandait à sa mère de l’amener à la bibliothèque pour étancher sa soif de lecture.

Un mercredi après-midi, donc, elle se rendit à la bibliothèque, mais seule cette fois ci car sa mère ne pouvait pas l’accompagner. Elle erra dans les longs couloirs pendant un instant, parcourant du regard les immenses étagères.

Personne ne pouvait la voir, elle pouvait feuilleter les livres à loisir, sans aucune contrainte. Elle avait déjà lu tous les Sylvain et Sylvette, elle cherchait quelque chose de nouveau. Son regard fût attiré par un livre énorme, posé sur une étagère en hauteur. L’ouvrage était recouvert de poussière et Delphine eut beaucoup de mal à l’extirper de l’étagère. Elle le saisit à deux mains et au même moment un nuage de poussière envahit la pièce. Delphine se mit à tousser, de plus en plus fort.

Le nuage de poussière ne semblait pas diminuer, Delphine toussait de plus en plus fort, tellement fort qu’elle perdit connaissance pendant quelques secondes. Quand elle ouvrit les yeux, la poussière s’était dissipée, elle était allongée sur le sol, les yeux rivés sur le plafond. Autour d’elle régnait le silence le plus total. Il n’y avait plus personne dans la salle, plus d’étagères, plus de livres, si ce n’est ce vieux grimoire poussiéreux à côté d’elle. Elle se releva, inquiète, et l’ouvrit…toutes les pages étaient blanches ! En remontant au début du livre, elle vit que sa propre histoire était écrite. Elle commença page un et lu : « Delphine adorait les livres, en dévorait un par après midi pendant les vacances et un par semaine pendant le reste de l’année. Elle attendait avec impatience chaque jeudi après midi et tout particulièrement le moment où elle se rendait à la bibliothèque municipale avec sa maman pour lire les aventures de Sylvain et Sylvette… et ainsi de suite jusqu’au nuage de poussière et au moment où elle avait repris connaissance! ».

Comment une histoire pouvait-elle décrire ce qu’elle faisait et s’arrêter ?? A ce moment, elle aperçu un stylo juste à côté. En approchant sa main, il se plaça de lui-même entre son pouce et son index, lui intimant d’écrire une suite. Delphine se dit que quoi qu’elle écrive, l’histoire allait se réaliser. Elle prit le stylo et décida d’écrire quelque chose pour vérifier sa théorie. Elle écrivit : « Delphine devint invisible comme elle en avait toujours rêvé… »

Il était 19 heures, l’heure de la fermeture de la bibliothèque. La maman de Delphine n’ayant pas revu sa fille depuis 16 heures, s’était inquiétée et avait décidé de se rendre sur les lieux. La dame qui s’occupait du rayon enfant confirma que Delphine était venue passer l’après midi à la bibliothèque.

« Elle est dans ce rayon, celui des histoires fantastiques. Il n’y avait aucune trace de sa fille et sur le sol, le vieux grimoire était ouvert à la page : « Delphine devint invisible comme elle en avait toujours rêvé… »

Commenter cet article

Rebecca G. 05/07/2015 21:55

Très jolie histoire, et très bien écrite! Bravo! Tu vois, je suis ton blog... Je vais essayer de trouver le temps de revenir en arrière pour découvrir tes écrits. Je ne te promets pas de tout lire, mais je prendrai le temps de me balader dans ton univers. Viens me rendre visite, toi aussi, et vas voir les autres blogs de celles qui me commentent. Si tu laisses des commentaires à ton tour, tu recevras des visites en retour et des commentaires... Voilà, bonne chance! A bientôt....

Rebecca G. 06/07/2015 10:09

Ah, c'est trop sympa! Pourquoi ne te fais-tu pas connaître en laissant des commentaires (n'oublie pas de mettre ton adresse dans la case Site Web, pour que chacun puisse venir te visiter ensuite)??? Oui, les invendus sous l'escaliers, c'est une expérience que je ne renouvellerai pas... :( Voilà pourquoi je m'accroche (bêtement??) à un éditeur classique.
Pourtant, je viens de découvrir le site de Matthieu Biasotto (auteur du roman "Kraft"), et ça me fait sérieusement réfléchir...!!!
Ca vaut le coup d'y faire un tour... http://www.matthieubiasotto.com Il offre son roman gratuitement et il échange avec les lecteurs...! Bises. A plus....

Emma 05/07/2015 22:32

La photo au dessus montre des débuts laborieux pour vendre mon livre de jeux de mots auto édité. Processus coûteux et peu lucratif. Comme toi, j'ai également des piles d'invendus sous mes escaliers( et oui, moi aussi j'ai jeté un coup d'oeil à ton blog). Je lirai dans la semaine, j'aurai du temps. Merci de ta visite, à bientôt :-)