Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laure Togrâphe

Publié le par Emma Ponthier

Voilà, j'ai décidé de nommer comme ministre de l'éducation nationale, Madame Laure Togrâphe.

Cette dernière portera le chapeau et jamais ne dérogera à ces règles orthographiques qui nous sont si chères. Au diable les réformes à tout va, au gré des caprices d'une ribambelle de bureaucrates et autres trublions dévoués corps et âmes à une masturbation intellectuelle sans limites , méprisant et sacrifiant notre belle langue sans vergogne aucune dans une accumulation de réformes pondues avec malivolence, lesquelles, si elles ne soulèvent pas l'enthousiasme des foules à fortiori, n'ont pour effet que l'indignation de tous nos érudits dont la langue maternelle laisse place à une multitude de mots étranges comme kiffer pour n'en citer qu'un qui m'exaspère au plus haut point et d'autres tous aussi peu reluisants. La langue évolue, mais le fait-elle toujours dans le bon sens? Nous avions déjà connu un sursaut d'inepties avec le jargon pédagogique comme le référentiel rebondissant pour un ballon ou le milieu aquatique standardisé pour la piscine, langage, qui, s'il n'avait pas retenu toute notre attention, avait su au moins nous amuser quelque peu dans ce monde où déjà la télé réalité nous avait habitué à une médiocrité de langue hors pair.

Avec la réforme du f et de l'accent circonflexe, les réseaux sociaux s'en donnent à cœur joie." Je me taperais bien un petit jeune." est mon préféré. Quoi que ...si ce petit jeune est issu d'une télé réalité, je préférerais sans doute un petit jeûne car je resterais sur ma faim.

​Que vais-je faire de toutes les règles que j'ai apprises? Le i de cime est tombé dans l'abîme, et notre langue, toutes les réformes l'abîment....Je ne pourrai me résoudre à écrire éléfant, le pauvre serait sans défenses. Et nénufar, sans fard, le voilà tout dénudé, perdu au fond du marécage, les nerfs à fleur de peau. Et d'ailleurs, le f de nerf, il sert à quoi? Pourquoi ne pas le supprimer aussi? Et la cédille? Au lieu de parler de leçon, on passerait à le con , directement, mais n'est-ce-pas, ne vous en déplaise, ce que nous faisons actuellement? A force de niveler par le bas, nous arriverons au néant absolu et nous ne pourrons que progresser. Et le c d'estomac ? Occupons-nous du cas du c!

Supprimons les difficultés, détruisons notre belle langue, " carpe diem" devient "kiffer la life". Le spleen de Baudelaire sera" badder vegra de la mort qui tue"...La destruction est en cours mais il restera, j'ose espérer, quelques vaillants défenseurs de notre langue et ce ne sont pas ces réformes qui nous détourneront de notre verve. Nous ne nous soumettrons pas à cette diarrhée verbale de réformistes, dépourvue de toute esthétisme, cette logorrhée qui ne donne naissance qu'à des inepties sans avenir dans les écoles et sans aucun impact sur les cerveaux immunisés contre la bêtise humaine.

Je suis Sir Conflexe...

Commenter cet article